Sélectionner une page

Un certain nombre d’entre vous se posent la question de convertir leur  bassin de jardin hébergeant des carpes koi ou des poisson rouges en un système d’aquaponie. C’est en fait assez facile, car la biologie nécessaire au développement d’un système d’aquaponie est déjà présente. Cela peut se faire en trois étapes simples.

Réduire la production de plantes du bassin

On souhaite faire pousser des plantes comestibles, il faut pour ça réduire la concurrence des plantes aquatiques déjà présentes dans le bassin. Une eau riche en nutriment exposée à la lumière sera un milieu idéal pour les végétaux les mieux adaptés à cet environnement : des algues ou des plantes aquatiques.

Ombrager le bassin

Le meilleur moyen d’empêcher la croissance des plantes du bassin est de les priver de la lumière du soleil.

On peut fabriquer une ombrière à partir de végétaux comme  des bambous ou branches de saules. Cette ombrière peut être complètement opaque, ou constituée d’une simple structure recouverte d’un filet sur laquelle on fera grimper une jolie liane persistante plantée dans le sol autour du bassin. On peut penser au jasmin, ou à la clématite…mais aussi pourquoi pas une grimpante comestible comme le kiwi ?

Retirer les plantes aquatiques

Si le bassin est très végétalisé, il va falloir retirer une bonne partie des plantes. On peut évacuer également l’excédent de feuilles mortes ou de débris végétaux. Cela fera un très bon compost pour le reste du jardin. Il faut cependant laisser une couche de vase au fond, elle est  bénéfique et riche en nutriments.

Ajouter un bac de culture

Séparer la zone de potager des poissons

Quelle que soit la technique retenue (substrat ou radeau), il est préférable de laisser les plantes dans un système séparé. En effet, il peut être tentant de poser des radeaux directement à la surface de l’eau. Le risque est grand que les plantes ne se fassent trop grignoter les racines par les poissons. Il est donc préférable de poser un bac de culture en dehors du bassin. Vous pouvez voir ici les solutions pour en fabriquer un !

Installer les plantes au soleil

Le bac de culture doit être installé au soleil pour une bonne croissance des plantes. La distance entre le bassin et le bac de culture peut être assez grande, tant que le dénivelé n’est pas trop important. En effet il va falloir faire circuler l’eau entre les deux, comme sur le schéma ci-dessous présentant un système d’aquaponie simple. On pourra enterrer les tuyaux entre les deux pour l’esthétique.

Faire circuler l’eau riche

Une circulation d’eau pour l’oxygéner

Le facteur limitant pour la production végétale d’un bassin est souvent la disponibilité en oxygène dissout. Ceci est particulièrement vrai pour les plantes terrestres que vous voudrez faire pousser. Afin d’oxygéner l’eau du bac de culture, il va falloir ensuite tout simplement faire circuler l’eau. Ajoutez une pompe dans le bassin, de sorte qu’elle puisse renouveler l’eau du bac de culture une à deux fois par heure. Vous trouverez ici de quoi faire le choix de votre pompe.

Continuer l’apport de nutriment

Les poissons sont déjà installés depuis un moment. Du coup, l’eau du bassin est déjà riche en bactéries nitrificatrices. Elles trouveront rapidement le chemin du bac de culture, l’étape de cyclage n’a plus lieu d’être.

Vous pouvez directement planter dans votre bac de culture. Afin de garder un apport constant en nutriment pour les plantes, nourrissez vos poissons! L’apport en biofiltration supplémentaire effectué par le bac de culture  va améliorer la qualité de l’eau pour vos poissons qui ne s’en porteront que mieux!

 

Avez vous un bassin ? Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez le autour de vous!

N’hésitez pas à poser vos questions complémentaires en commentaire ci-dessous…

 

Recevoir notre guide gratuit sur l'aquaponie

ainsi que les mises à jour du blog


Bienvenue, à bientôt dans votre boite mail.

Pin It on Pinterest

Share This
X