Galets pour substrat aquaponique

Voici la suite de notre série sur le démarrage d’un système d’aquaponie qui suit cet article sur le choix de la pompe.

Nous allons pouvoir commencer à remplir nos bacs de culture avec un substrat qui soit adapté à nos besoins. Il existe différentes possibilités, voici quelques clés pour faire un choix éclairé.

Les fonctions du substrat en aquaponie

Le substrat rempli une des fonctions du sol qui est d’offrir un espace pour la croissance des racines, il permet aussi d’assurer la fonction de support nécessaire aux plantes.

Pour les personnes pratiquant l’hydroponie, il est essentiel de bien comprendre qu’il existe une différence majeure en aquaponie. Le système étant organique, un certain nombre de processus biologiques sont à l’oeuvre au coeur du substrat. La surface de chaque grain du substrat est le support des bactéries nitrificatrices qui assureront la conversion de l’ammoniac en nitrites puis nitrates. D’autres bactéries assurant la dégradations de déchets organiques (feces, nourriture à poissons non consommées…). Plus la surface offerte est importante, plus cette fonction vitale sera assurée rapidement et le système sera stable.

Enfin, le substrat devra assurer un drainage important, assurant par là-même une bonne circulation d’eau oxygénée et d’air frais en tout point du bac de culture. Ce point est essentiel pour les racines des plantes, mais également encore pour les bactéries nitrificatrices qui consomment de l’oxygène également pour assurer leurs fonctions.

Les qualités d’un bon substrat pour l’aquaponie

  • Le substrat n‘affecte pas le pH, c’est-à-dire qu’il est chimiquement inerte vis-à vis de l’eau du système (voir plus bas).
  • Les “grains” ont une taille relativement régulière, ce qui laisse un bon espace entre eux pour assurer le drainage idéal. Typiquement, une granulométrie (ou calibre) de l’ordre de 10-20  est adaptée (ce qui signifie que les plus petits grains font 10mm et les plus gros 20mm).
  • Il ne se décompose pas avec le temps. Certains substrats organiques peuvent être utilisés et fonctionneront très bien au début. Cependant, il finiront par se dégrader et se colmater. Or il est absolument essentiel que le système reste aérobie, c’est à dire qu’il soit constamment approvisionné en oxygène frais (soit dissous dans l’eau, soit contenu dans l’air et apporté par les cycles de marées).

Le substrat peut également avoir deux qualités supplémentaires appréciables, bien que non indispensable :

  • Avoir des arrêtes douces, ce qui permet de manipuler sans se blesser les mains, et de pouvoir déplacer un plante en cours de croisssance sans blesser ses racines.
  • Un substrat poreux offre une surface encore plus importante pour acceuillir les bactéries du système. Cela permet aussi de retenir l’eau un peu plus longtemps en cas de panne. Les plantes apprécieront. Enfin, porosité = substrat léger. Là c’est votre dos qui appréciera, lors de la mise en place, et au moment où il sera nécessaire de nettoyer le bac de culture.

Les substrats courants et adaptés

Galets de riviere pour substrat aquaponie
Les galets de rivière, couramment utilisés dans la construction sous le nom de gravier roulé, sont un excellent substrat. On les trouve à des prix très modérés, ils sont très durable. Leur défaut réside dans leur poids. Les bacs de culture devront être très robustes pour supporter leurs poids, y compris dans le temps.

Pouzzolane pour substrat aquaponie

La pouzzolane est disponible assez facilement, à des prix raisonnables, elle est souvent utilisée en paillage minéral. Très poreuse, elle offre une grande surface pour les bactéries. Elle a parfois les arrêtes un peu vives.

Billes d'argile expansée pour substrat aquaponie

Les billes d’argiles expansées sont un substrat idéal. Elles sont poreuses, légères, agréables aux mains, chimiquement inertes.  Elles ne pourront cependant pas supporter des plantes lourdes. Et leur prix au détail est assez élevé. On peut les trouver en vrac, destinées à réaliser des bétons allégés ou du paillage minéral.

Schiste expansé pour substrat aquaponie

Le schiste expansé est un excellent substrat pour l’aquaponie.  Il est poreux, léger mais moins que les billes d’argile. Il est chimiquement inerte et assez doux aux mains. Son prix se situe à l’intermédiare entre les billes d’argile et la pouzzolane. Les carrières en France sont en Mayenne.

La préparation du substrat – quelques trucs

Avant de commencer à remplir votre système d’aquaponie quelques dernières précautions.

Si vous avez choisi les galets, vérifiez qu’ils ne sont pas calcaires. Cela perturberait durablement le pH à la hausse sans aucun moyen d’y remédier. Pour cela, prenez en une poignée représentative (toutes les couleurs de graviers). Rincez la bien à l’eau claire. Mettez la dans un verre propre, et couvrez complètement de vinaigre blanc. Si vous voyez des petites bulles apparaître, le gravier est calcaire et est à exclure.

Le substrat ou qu’il soit stocké, contiendra probablement des poussières ou fines. Ces particules pourraient s’accumuler dans au fond des bacs de culture et colmater partiellement le substrat. Il faudra donc le rincer (au jet d’eau) avant de le mettre dans les bacs.

Enfin, les substrats cités ci-dessus sont chimiquement inerte, mais il est possible qu’ils aient un pH initial acide ou basique. Il sera peut-être nécessaire de corriger le pH au démarrge du système.  Nous verrons comment dans un autre article.

J’espère que cet article vous aura aidé dans votre choix.

Pour ceux qui démarrent leur système maintenant, j’attend vos retours!

N’hésitez pas à demander d’autre précisions en commentaire ci-dessous ! Faites nos part de vos trouvailles! Quels sont les difficultés que vous rencontrez ?

Recevoir notre guide gratuit sur l'aquaponie

ainsi que les mises à jour du blog


Bienvenue, à bientôt dans votre boite mail.

Pin It on Pinterest

Share This