La semaine dernière a eu lieu le colloque APIVA à La Canourgue en Lozère. Cet événement a rassemblé une bonne partie des acteurs et chercheurs de l’aquaponie en France. J’y étais, et je vous raconte…

Une belle dynamique pour l’aquaponie en France

L’événement a sans problème réussi à attirer les intéressés en Lozère en plein hiver… Une soixantaine de participants, d’horizons assez divers. Des chercheurs, des porteurs de projets à vocation commerciale, d’autres à visées éducatives, des visionnaires, des agriculteurs urbains en devenir, des étudiants… Nous avons pu échanger pendant deux jours et découvrir les premiers résultats du projet APIVA, qui s’appuie sur plusieurs sites de recherche expérimentale…

Des sites de recherche en aquaponie

Les organisateurs (voir la vidéo) et leurs invités nous ont présenté en détail plusieurs installations pilotes :

  • celle du Lycée de La Canourgue en Lozère
  • celle du Lycée de Guérande en Loire-Atlantique
  • le pilote de la PEIMA – INRA  dans le Finistère
  • le pilote de la station du RATHO dans le Rhône

Bien loin des discours marketing autour de l’aquaponie, du concret ! Nous avons pu voir en détail leur conception technique, les premiers résultats, …ainsi que les difficultés qui subsistent.

Des débats techniques, mais pas que !

Le colloque a également ouvert sur beaucoup d’autres questions. La rentabilité économique est une des inconnues. Dans quelle conditions, quel type d’installation ? Vu la diversité des possibilités et de types d’installation, la réponse est probablement très liée au contexte particulier de chaque projet.  Cela fait partie des missions du programme APIVA qui apportera des éléments de réponse là-dessus dans les années à venir. Il était aussi très intéressant de faire le tour des réglementations existantes et inexistantes. L’aquaponie n’en est encore qu’à ses débuts en France, et le cadre réglementaire n’est pas encore tout à fait clair. Les futures installations d’aquaponie commerciales devront se conformer à une partie des règles sur l’eau, la pisciculture mais aussi l’horticulture…

Nous n’en sommes qu’au début

Nous avons pu constater de belles réussites sur les pilotes. Il semble cependant qu’il reste pas mal de chemin à parcourir et de voies à explorer pour améliorer encore la qualité et les rendements. Une chose est sûre, la diversité des approche des participants, et la vision inspirée de chacun nous réserve sûrement de belles surprises ! Attendez-vous d’autres informations complémentaires sur ce sujet ? N’hésitez pas à commenter ci-dessous. Aux autres participants, faites nous part de votre retour ! Avez-vous aimé cet article ? Merci de le partager autour de vous et sur les réseau sociaux pour m’encourager à continuer !

Pour aller plus loin :

Le site du projet APIVA : https://projetapiva.wordpress.com/

Recevoir notre guide gratuit sur l'aquaponie

ainsi que les mises à jour du blog


Bienvenue, à bientôt dans votre boite mail.

Pin It on Pinterest

Share This
X