Production de basilic, tomates et bettes dans ma serre d'aquaponie...

Je vous en ai déjà parlé dans mon petit guide, mais je souhaiterais revenir plus en détail sur les motivations qui nous animent pour pratiquer l’aquaponie.

D’abord, une petite interrogation sur vous. Si vous êtes intéressé(e) pour pratiquer l’aquaponie, c’est probablement pour une ou toutes les raisons suivantes :

  • Il est important pour vous d’avoir accès à la nourriture la plus fraîche, goûteuse et bio que vous puissiez trouver
  • Vous aimeriez savoir produire cette nourriture vous-même et de façon simple
  • Vous avez l’esprit ouvert et souhaitez apprendre quelque chose de nouveau
  • Vous avez envie de cuisiner ou au moins de récolter quelquechose que vous avez fait pousser de vos mains
  • Vous êtes intéressé(e) par la production de nourriture de manière soutenable et locale
  • Vous êtes curieux(se) et avez envie de vous amuser avec l’aquaponie

Toutes ces raisons sont bonnes pour s’intéresser à l’aquaponie. Je souhaite aborder dans cet article les éléments plus particulièrement liés aux bénéfices pour la santé.

Pilules ou légumes frais ?

L’alimentation comme médecine

L’homme a 200 000 ans d’histoire environ. En moins d’un siècle, nous nous sommes coupé de notre lien à la nature. L’humanité était jusque là en rapport quotidien avec les plantes, à la fois pour se nourrir et pour se soigner. Chacun comprenait profondément que la nature et les plantes soutenaient notre vie au niveau le plus basique.

Ceux qui aujourd’hui encore se soignent par les plantes en priorité sont étiquetés “écolos” ou “alternatifs”.
Nous nous sommes mis à considérer la médecine moderne comme supérieure. Elle a effectivement des résultats spectaculaires dans certains domaines c’est indéniable.

Par contre, l’approche mono-molécule ou “principe actif” de la médecine allopathique moderne a aussi ses limites. La plupart des molécules synthétisées sont en fait inspirées de celles trouvées dans la nature. Mais la synergie entre les centaines de molécules présentes dans les plantes et leurs proportions respectives ne peut être reproduite en laboratoire.

Beaucoup de médecins ou autres thérapeutes non liés aux industries pharmaceutiques s’accordent aujourd’hui à dire que la meilleure médecine, préventive, se trouve dans notre assiette par une alimentation de qualité. Ils disent aussi que nombre des maladies modernes (le cancer à 95% par exemple) proviennent de facteur environnementaux dont l’alimentation est pour beaucoup.

salade de légumes frais issus de l'aquaponie

La production moderne de nourriture

Après la seconde guerre mondiale, la fourniture de nourriture a progressivement été industrialisée, grâce à la disponibilité d’une énergie fossile abondante et peu chère (l’âge du pétrole), et des moyens associés : fertilisants, machinerie agricole, transport et stockage réfrigérés…

Aujourd’hui, pour la plupart des gens, la nourriture vient du supermarché. La chaine alimentaire est devenue  une industrie à la recherche constante de marges croissantes. Les flux de “marchandise” sont devenus globaux, exigeant des possibilités de stockage longue durée, des production de “matière première” par monoculture industrielle.

Dans ce contexte, la “valeur ajoutée” est créée par la transformation des produits. C’est l’occasion d’y ajouter une quantité innombrable d’additifs (conservateurs, colorants, exhausteurs de goût…) aux effets à long terme inconnus. Pour augmenter encore les marges, les plantes à l’origines de ces produits ont été elles aussi industrialisées via les technologies OGM, sur laquelle aucune étude de long terme n’a été faite, se servant de nous et de nos enfants comme cobaye.Les végétaux produits dans ces conditions, issus de variétés sélectionnées pour leur capacité à résister aux “-cides” et à se conserver longtemps constituent une nourriture de piètre qualité.

Quelle solution pratique?

L’argent du consommateur est le premier maillon de cette chaine et soutient ce système. Tout cela arrive pour une raison de commodité. Nous acceptons de payer pour que notre nourriture soit produite par d’autres, sous forme prête à consommer et à bas coût.

Nous le payons, non avec notre argent, mais avec notre santé.

La solution est bien connue : manger une nourriture plus riche en fruits et légumes, sous sa forme la moins transformée possible. La manger fraîche, peu cuite, ou crue.
Encore mieux, manger une nourriture bio, sans résidus de produits chimiques en “-cide”.

C’est pour ces raisons que l’aquaponie fait partie de la solution. Elle nous donne accès à une nourriture de cette qualité . Par son efficacité incroyable, pour un investissement en temps et en argent modéré, elle offre cette possibilité à presque tout le monde.

“Prenez soin de votre corps comme d’un temple. Sinon, où allez vous habiter ?”

Voilà certaines des raisons qui m’animent et me poussent à partager avec vous les éléments qui vous aideront à réussir votre système d’aquaponie. J’aborderai les autres dans un prochain article.

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire ci-dessous! Aidez-nous en nous en partageant l’information autour de vous !

Projet d'autonomie domestique ou projet de production professionnel ? Réservez dès maintenant votre place pour nos prochaines formations !


 

Pin It on Pinterest

Share This

Recevoir notre guide gratuit sur l'aquaponie

ainsi que les mises à jour du blog


Bienvenue, à bientôt dans votre boite mail.

X