Notre micro-ferme basée sur l’aquaponie

Micro-ferme en aquaponie

40 Commentaires

  1. Arthur

    Bonjour Greg, je lis ce blog depuis un moment car j’ai envie de me lancer lorsque j’aurais déménagé. Ma question est la suivante: sur des systèmes aussi gros, quels sont les moyens de monitoring que tu utilise ou que tu aimerais utiliser ? (qualité de l’eau, suivi de température, nombre/taille des poissons, etc…)

    Réponse
    • Greg

      Bonjour Arthur !
      On surveille pas mal de paramètres pour comprendre ce qu’il se passe à l’instant T, le système est dynamique ! Et aussi parce qu’on est curieux….
      Du coup on mesure :
      – la qualité de l’eau : pH, température, oxygène dissout, composition chimique : toutes les formes de l’azote, fer, potassium, alcalinité…
      – Stock de poisson : nombre, pesée, rations de nourriture…
      – Stock de plantes : hygrométrie, température air/eau…
      Quand on a bien compris les mécanismes à l’œuvre, ce sont autant de signaux que l’on écoute pour adapter les conditions et maintenir l’équilibre…c’est passionnant !
      Viens en formation, je te montre le matériel ! 😉

      Réponse
  2. delabarre

    Bravo! Et merci de partager et d’essaimer vos connaissances!

    Réponse
  3. Diatara Sira Sissi

    Bonjour je m’appelle sira Sissi Diatara je vis en Guinée et depuis quelques temps je m’intéresse à l’agriculture et aux différentes techniques innovantes d’où mon intérêt pour l’aquaponie et votre blog qui est très enrichissant et instructive. Je voudrais mettre en place une micro ferme et surtout suivre des formations donc je voudrais savoir si vous avez des cours en ligne ?

    Réponse
    • Greg

      Bonjour Sissi,
      Nous ne faisons pas de formation en ligne, mais plutôt sur des installation réelles où on peut voir et toucher !
      Cordialement,

      Réponse
    • Damdjo Wabo Christian

      Salut Diatara Sira Sissi
      je suis Christian Wabo , je viens du Cameroun et reside en allemagne …. je compte egalement mettre en place un systeme aquaponique (pour l’instant prototype sur une surface de 200 m²)…. Si tu es interesser peut etre on pourra s’echanger d’information et changer de contact par rapport a ce domaine tres porteur mais aussi tres passionant ?
      Mon email c : damdjowabo@gmail.com jespere te lire tres bientot
      Christian

      Réponse
  4. egreenlab

    Bravo, félicitation et meilleurs voeux

    Réponse
  5. Régis Astrou

    Bonjour, félicitations pour votre ferme! C’est un de mes rêves! Je vis au Québec(expatrié)mais compte revenir en France d’ici 10 ans. Comment c’est passé la mise en place de votre projet face à l’administration? Pouvez-vous faire un dossier là dessus pour que l’on sache les tracasseries administratives et leurs coût?
    Merci beaucoup et bon succès!

    Réponse
    • etienne bourgois

      Bonjour Régis,, français à Montréal, intéressé aussi par l aquaponie mais au Costa Rica

      Réponse
    • Greg

      Bonjour Régis !
      Bonne question, et longue réponse comme vous vous en doutez … Je note ce sujet pour un futur article !
      Merci pour la suggestion.

      Réponse
  6. Sandouly

    Top de Top ! Bravooo !!!
    Pierre

    Réponse
  7. Rémy HOAREAU

    Bravo Greg, enfin voilà ton projet qu’on parlait déjà au mois d’avril lors d’un formation de 3 jours chez toi
    moi aussi j’ai un peu grandi, aujourd’hui je peux mettre en développement jusqu’à 500 pieds de salades

    Réponse
    • Greg

      Bonjour Rémy !
      Si tu as des photos que tu souhaites partager n’hésite pas !
      Il va falloir que tu trouves autre chose que de la salade à planter ! 😉
      Une fois bien en place avec des cycles à 7 semaines, ça te fait plus de 70 salades par semaine pendant une bonne partie de l’année…

      Réponse
      • Greg

        C’est Joli ! Bravo Rémy :
        Salade sur radeau Rémy

        Réponse
  8. Queffelec Laurent

    Salut Greg,
    Si tu as un peu de temps, je suis toujours intéressé pour un coup de main et de matière grise pour finaliser mon projet en Normandie… Contacte-moi par mail stp. Et bravo pour “De l’eau à la bouche”!!

    Réponse
  9. Martine Thiessard

    Bravo ! Beau projet 🙂

    Réponse
  10. Yacine

    Bravo à vous Greg!!

    Réponse
  11. Christel DOMINGO

    Génial ! Les consommations en énergie sont-elles aussi faibles que ce que vous aviez imaginé ? J’espère que votre installation passera sans dommage l’hiver bien froid que nous vivons en région bordelaise.

    Réponse
  12. Anne-Marie Hlimi

    Bonjour Greg, superbe ! Je vais essayer de commencer en mars en petit.Mais j’ai quelques hésitations. A bientôt !
    Anne-Marie

    Réponse
  13. cedriclere

    Bonjour Greg,
    Sur des systèmes aussi grands (j’imagine que c’est un système CHIFT PIST / CHOP), l’eau est déversée par gravité du bac de poissons vers le bac de culture très grand, et la quantité d’ammoniaque provenant de l’eau des poissons ne va pas se répartir dans les mêmes proportions du début du bac des cultures jusqu’au bout du bac? les salades (plantes) pousseront mieux au départ du bac qu’à la fin du bac? D’où mes questions, faut t-il prévoir plusieurs tuyaux qui déversent à divers endroits du bac de culture? ou sinon, faut-il, au delà d’une certaine superficie de bac de poisson et de culture, prévoir plutôt plusieurs bacs pour les poissons et plusieurs bacs pour les cultures? comment dimensionner tout ça? existe t-il des règles à suivre (sans être ingénieur en la matière) pour savoir le nombre de bacs et le nombre de tuyaux et leur diamètre? Est-ce des points que vous détaillez lors de vos formations?
    NB : pour calculer le volume des bacs poissons/bac tampon/ bac cultures je recommande ce site :
    http://teca.fao.org/fr/read/8644

    Réponse
    • Greg

      Bonjour Cédric,
      La consommation des nutriments par les plantes est progressive et l’eau est en perpétuelle circulation. Je ne mesure pas de différences significatives de concentration de nutriments sur des boucles de 150 mètres de long… On verra cet été avec une densité de végétalisation maximale.
      Pour ce qui est de la dynamique des flux dans les installations, diamètre des tuyauteries, etc… C’est du calcul, c’est rébarbatif et indigeste pour certains, je ne le détaille pas en formation. Je propose par contre ce service pour des gens qui montent leur projet et on d’autre préoccupation à ce moment là…
      Cette approche permet de minimiser les hauteurs d’eau et ainsi d’avoir réellement un système à basse consommation d’énergie !
      Merci pour le lien, je ne connaissais pas cette ressource. C’est adapté pour un petit système tel que ceux décrits, pas vraiment pour un système à échelle commerciale.

      Réponse
      • Monnerville André

        Bonjour Greg,
        Merci pour le temps que tu nous donnes..
        Je souhaiterai savoir si tu organises toujours des stages,j’habite en Nouvelle Calédonie,je suis de passage en Bretagne du 10 au 21 septembre est ce que cela serait possible de ce rencontrer et de visiter ta ferme.
        Je te remercie de ton retour.
        André

        Réponse
  14. sido

    merci a tous……

    Réponse
  15. ETIENNE BOURGOIS

    Bonjour Régis, je suis aussi français à Montreal pour le moment, et avec un projet d’aquaponie au Costa Rica. J’ai déjà un terrain là bas.

    Réponse
  16. robert

    Bonjour,
    on ne voit pas beaucoup de poisson ? Y’en a ?
    cordialement

    Réponse
  17. Oualid

    Bonjour Greg,
    J’ai un projet d’installation en maraichage aquaponique dans le Nord. Est-ce que la formation de 3 jours est un préalable à celle de 6 jours pour les professionnels ? et cette formation de 6 jours est-elle adaptée à mon cas ?
    Autre petite question : vos bacs de culture sont ils faits par vous même ? Autoconstruction ?
    Merci pour vos réponses.

    Oualid

    Réponse
  18. KOUAKOU

    salut. je suis en côte d’Ivoire. désireux de pratiquer l’aquaponie après une bonne formation. Qu’est ce je fais?

    Réponse
  19. Jean-Noël

    Bonjour, je voudrais savoir si vous avez déja fait des mesures de la migration des assouplissants des matières plastiques de vos bacs, pompes et tuyaux vers l’eau, merci

    Réponse
    • Gregory BITON

      Bonjour Jean-Noël,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous n’avons pas fait les mesures nous même mais accordons une grande importance à cette problématique dans le choix des matériaux que nous utilisons. Nous avons des certificats de tests (contact alimentaire ou eau potable) pour la plupart (mais pas pour les pompes par exemple).
      Avez-vous une compétence particulière pour nous aider à avancer sur ce point ? Nous en serions ravis.
      Cordialement,

      Greg

      Réponse
  20. Jean-Claude Goudeau

    Bonjour Greg, tout d’abord un grand merci pour l’ensemble des données mises à disposition depuis plusieurs années auprès des porteurs de projets aquaponiques. Afin de donner une référence énergétique pour les systèmes aquaponiques basse consommation, quelle est la quantité de Kwh consommée par kg de poisson produit dans le système “De l’eau à la bouche”? Merci.

    Réponse
    • Simone Coccia

      Question forte interessante!
      Le monitorage pourrais se faire avec l’utilisation de petit module de comptage a base de Arduino 😉

      Réponse
  21. Simone Coccia

    Bonjour Gregory,
    Ton courage est puissant.
    Je ne suis pas encore parti dans l’Aquaponie mais je viens de commander le livre.
    Ma question est sur la matière entrante dans le cycle de la serre: l’alimentation des poissons.
    Existent des ferme capables de produire elle même les aliments pour le poissons?
    On peut cultiver plantes et insecte qui seront le départ du process?

    Merci d’avance,
    Simon

    Réponse
    • Nina ZOKOU

      Bonjour Simon
      Je viens de découvrir ce blog fort intéressant, pourriez-vous me donner les références du livre que vous avez lu sur le sujet.
      Merci

      Nina

      Réponse
  22. Holonou jonas

    Allo moi c’est Jonas je réside au Canada je compte monter un projet comme ça dans mon village au togo ou benin si il y a quelqu’un qui est intéressé voilà mon adresse email : hhjonas@yahoo.fr.

    J’ai une question concernant la nourriture des poissons j’aimerais avoir une idée vous leurs donnés quoi comme nourriture ?

    Réponse
  23. baatour olfa

    Je voudrai faire la culture de lemon grass en milieu hydroponique durant toute l’année.

    Réponse
  24. Saïd ZEGHARI

    Bonjour, je suis du Maroc et je vais participer à une première formation fin février. Hâte de vous rencontrer Gregory et les participants.

    Réponse
    • Laurent Robert

      Bonjour Saïd

      je soutient une ONG sur le Maroc et qui est basée à Toulouse, je vais les rencontrer en octobre 2019, pour des actions en aquaponie au Maroc. j’ai fais la formation à Bordeaux.

      Réponse
  25. Jérémy

    Bonjour Greg,

    Merci pour le blog et le site qui me sont d’une aide précieuse! J’aurai besoin de ton aide car j’ai un projet de serre aquaponique encastrée dans une maison bioclimatique (à Poitiers), c’est-à-dire dont les faces nord, est et ouest sont en murs pleins et la face sud totalement vitrée. Ma serre ferait 4m50 de longueur (d’est en ouest) pour 3m50 de largeur (du sud au nord) et 4m de hauteur.
    J’ai lu dans le livre “construire une serre” (portant sur tout type de serre) que la bonne proportion était de 2/1/1 (longueur/largeur/hauteur) mais je ne sais pas pourquoi.

    Mon problème est de savoir si d’après vous:
    1)une longueur de 4m50 est suffisante pour obtenir un ensoleillement de 6h par jour afin de ne pas être très limité en types de légumes cultivables? Quelle serait la longueur minimale pour obtenir ces 6h sur une bonne surface intérieure?
    2) N’y aura-t-il pas toute une zone de la serre qui, en raison des masques solaires créés par les murs pleins des côtés, n’aura pas suffisamment de lumière? Comment calculer ce temps d’ensoleillement de la pièce et la surface au sol suffisamment éclairée pour l’aquaponie?

    Mon projet doit bientôt se concrétiser et ce paramètre vient juste de me venir à l’esprit. Si je me trompe dans les dimensions et que l’aquaponie n’est pas possible j’aurais fit un emprunt sur 35 ans en pure perte… alors j’ai vraiment besoin d’aide!

    Merci à ceux qui me répondront.

    Cordialement,

    Jérémy

    Réponse

Laissez une réponse à Yacine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 Jan, 2017

Je suis heureux de pouvoir commencer à partager avec vous des nouvelles de notre micro-ferme en aquaponie “De l’eau à la bouche” . Voilà la concrétisation de deux ans d’engagement collectif au service d’un beau projet !
Nous avons créé un modèle d’aquaponie unique en France : une installation de production viable, réaliste et pragmatique. Notre objectif est de produire une nourriture saine et variée distribuée en circuit court.

L’installation d’aquaponie

Nous avons installé 880 m2 de serres entièrement dédiés à la production de nourriture en aquaponie. Cela comprend une serre bioclimatique de 480 m2, et 400m2 de tunnel hauts.
Cette installation a été soigneusement étudiée afin d’atteindre une consommation d’énergie très faible. Le circuit de l’eau est réellement fermé, et 100% de l’intrant constitué par la nourriture des poissons est valorisé sur place.
Les moyens techniques utilisé sont précis et calibrés, mais non technologiques. Cette approche permet de limiter grandement l’investissement pour permettre de le rentabiliser rapidement.
Les serres sont installées sur une parcelle de 3 ha, ce qui permettra au fil du temps d’accueillir un foule d’activités complémentaires et diversifiées : culture en sol, ruchers, vergers, et de réels espaces de préservation et d’encouragement de la biodiversité.

Les premières réussites

Malgré un démarrage tardif en saison d’automne, nous avons réussi à obtenir des récoltes très honorables qui laissent présager un printemps prolifique !
Nous avons déjà pu cultiver avec succès une douzaine de variétés de légumes d’hiver d’excellente qualité qui on fait le bonheur de nos premiers clients.

Nous avons beaucoup appris sur le chemin, et avons déjà beaucoup d’expériences à partager avec vous ! Les formations sont le meilleur moment pour ça, ce sont des espaces d’échanges qui font grandir votre projet.

Si vous êtes intéressé(e) pour monter votre propre système d’aquaponie à échelle domestique, je vous propose la formation « Découverte de l’aquaponie » sur trois jours.

Si votre envie est de monter un projet agricole, nous organisons également une formation professionnelle financée sur 6 jours avec Marion et Nicolas (Les Sourciers).
En commentaire, vous pouvez également me suggérer des sujets pour mes prochains articles sur le blog…

Articles complémentaires

Pin It on Pinterest

Share This
X