Les poissons sautent haut !

truite saut

4 Commentaires

  1. Nico

    Bonjour Greg,

    Je travaille pour un organisme d’éducation en environnement et en sciences au Québec (le Centre d’Interprétation des Énergies Renouvelables). En partenariat avec l’école primaire de la municipalité de Richelieu, nous avons élaboré un projet où l’aquaponie servirait de prémisse à l’apprentissage d’une foule de matières scolaires (français, math, science de l’environnement, histoire, etc). Puisque nous sommes situés tout près de l’école et que nous possédons une petite serre, les élèves viendront sur une base régulière prendre quelques mesures relatives à l’eau, aux poissons et aux végétaux en plus d’assister à quelques ateliers sur des sujets relatifs à l’aquaponie (écosystème aquatique, cycle de vie d’une plante, cycle de l’eau, biologie des poissons, etc). Bref, un beau projet comme je les aime !

    J’ai une bonne base en horticulture mais je suis débutant en ce qui concerne l’aquaponie. Alors j’aurais une multitude de questions à te poser.

    Suite à une lecture très attentive de ton site, qui est très bien fait en passant, j’ai construit le système aquaponique avec une cuve IBC d’un peu moins de 1000 litres pour les poissons (se sera des poissons rouges pour débuter) reliée à 2 tables à marée pour les cultures. Je compte démarrer le système ce samedi 16 janvier en incorporant l’eau et le substrat de culture (billes d’argile). Les poissons et les végétaux seront ajoutés un peu plus tard.

    Donc, 1er question : est-il obligatoire de faire un tamponnage des billes avant de les mettre dans les plateaux de culture ? Si oui, comment le faire ?

    2e question : J’ai vu que les animaleries vendent des bactéries (nitrobacter) pour établir un cycle de l’azote dans un aquarium. Comme je suis un peu pressé par les échéances du projet, puis-je en utiliser afin d’accélérer son établissement dans mon système au lieu d’utiliser de l’urine ou de l’ammoniaque pure ? Connais-tu d’autres trucs ? Est-il préférable que je mette quelques petits poissons rouges afin de polluer un peu mon eau au départ afin de nourrir les bactéries ?

    Je vais arrêter ici pour aujourd’hui mais j’ai évidemment beaucoup d’autres questions à te poser…
    Merci d’avoir pris le temps de me lire !
    Nico

    Réponse
    • Greg

      Bonjour Nico,
      Ravi que le site te plaise !
      L’aquaponie est effectivement un excellent support pédagogique, et a largement sa place dans les écoles. Félicitations pour ton projet !
      Pour répondre à tes questions,
      Question 1 : tamponner les billes d’argile, ça dépend de ton fournisseur. Pour faire le test, mets quelques unes de tes billes dans un peu d’eau distillée pendant deux jours. mesure le pH à l’issue. Si tu dois les tamponner (elles alcalinisent l’eau en général), tu peux les tremper (directement dans ta table à marée) quelques jours dans une eau à pH 4ou 5 (à l’aide d’acide chlorhydrique).
      Question 2 : Les bactéries vendues en animalerie, sont en général très peu efficace d’après mon expérience. Mieux vaut récupérer un peu de substrat d’un aquarium en fonctionnement dans ton entourage. Ceci pour les bactéries.
      L’urine ou l’ammoniaque ne contient pas de bactéries, c’est plutôt leur nourriture ! Donc il te faut des bactéries (ou pas, elles arriveront naturellement), et de la nourriture sous forme d’urine, d’ammoniaque, de nourriture pour poissons en décomposition…. Plus de détails sur le cyclage dans cet article .

      Belles aventures aquaponiques à toi Nico !

      Greg

      Réponse
  2. Nico

    Bonjour Greg,
    J’aimerais d’abord te remercier pour les bons conseils que tu m’as prodigués. Mon système aquaponique est maintenant en marche depuis plus de 10 jours et le cycle de l’azote s’installe tranquillement (j’ai d’ailleurs lu ton dernier article paru aujourd’hui avec grand intérêt). Les premiers ateliers d’introduction ont aussi été donnés aux enfants de l’École de Richelieu au cours des derniers jours. L’aquaponie pique vraiment leur curiosité !
    J’en suis aux derniers ajustements du système et j’aimerais bien profiter de ton expertise en te posant encore deux questions :
    1- En ce qui a trait au débit de la pompe (plus particulièrement la fréquence des marées dans les tables de culture): j’ai lu sur ton site que toute l’eau du bac à poissons devait être pompée pour pouvoir être renouvelée au moins une à deux fois par heure. C’est le cas dans mon système. Par contre, j’ai le sentiment que la fréquence des marées est trop rapide. Pour l’instant, j’ai un cycle de marée au 10 min. Selon ton expérience, quel est le nombre idéal de marée par heure pour un système construit avec un bac IBC ?
    2- En ce qui a trait aux paramètres de l’eau : l’eau du système provient de l’aqueduc de la municipalité. J’avais mesuré ses paramètres avant de l’introduire dans le système. Cependant, pour une raison qui m’échappe encore, la dureté de l’eau (GH) a grimpé en flèche lors de la première semaine de fonctionnement. Elle est passée de 40 ppm à 180 ppm. Je crois qu’il existe certains produits vendus en animalerie pour faire baisser la dureté de l’eau. Cependant, j’aimerais utiliser des moyens un peu plus naturels. Connaitrais-tu certains trucs pour pallier à ce problème ?
    Un gros merci d’avance pour tes judicieux conseils ! Longue vie à ton site !
    Nico

    Réponse
  3. Marletaz

    Bonjour Greg,

    Je suis avec intérêt toutes les information et conseils que vous partagez et je vous remercie.

    Je suis sur le point de créer mon systéme aquaponique avec une marre d’environ 7000 litres et sur une partie de celle-ci une serre de 3.70 x 2.50 hauteur 2.00.

    D’ici le 15 février je vais avoir deux bacs en bois superposés en forme de L de 3.40 m x 2.40 m h 0.25 m. Hauteur du bac du haut 0.95 m du sol et celui du bas 0.25 m.

    Ils seront alimentés par deux pompes une de 10 l heure pour le bac du haut et l’autre de 6 l heure.

    A l’intérieur de chaque bac, je vais mettre une bâche, et des billes d’argile expansées diamètre 10/20.

    Je voudrais installer à la sortie de chaque bac un siphon cloche pour l’évacuation de l’eau (système de marée).

    Mes questions sont :

    Est-ce qu’il faudrait faire une légère pente sur les bacs ?
    Faut-il installer plusieurs siphons ?
    Combien pensez-vous qu’il faille avoir de poissons ?

    Si j’ oublie d’autres paramètres Et c’est sûrement le cas n’hésitez pas…

    Je vous remercie de votre réponse et votre site qui est trés instructif.

    Meilleures salutations et bonne journée.

    Corinne

    Réponse

Laissez une réponse à Greg Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 Jan, 2016

Saut de truite

Incident malheureux ce matin, une de mes truites a réussi à sauter hors du filet de protection de son bassin mal refermé. Car les poissons sautent haut !

La première cause de mortalité de poisson chez moi : le saut

Depuis que je pratique l’aquaponie, j’ai eu plusieurs espèces de poissons. Carpes, perches, truites, vairons, poissons rouges… Tous ces poissons sont capable de sauter ! Le champion toutes catégories, c’est la truite. En milieu naturel, elle cherche naturellement à remonter le courant de la rivière, et pour ça, elle est capable d’effectuer des sauts spectaculaires.

Lorsque vous accueillez vos poissons, ils doivent s’habituer à leur nouvel environnement et c’est le moment le plus critique. Sous le coup du stress, de votre présence qui leur fait peur au début, ils chercheront à s’échapper. Et l’espérance de vie d’un poisson qui a sauté hors du bassin est très limitée… Il vous faut absolument trouver un moyen de les garder en sécurité dès leur arrivée.

Mettre en sécurité vos poissons

Cette sécurité peut prendre la forme d’un filet, ou d’un couvercle rigide. En plus de protéger vos poissons de leurs propension à sauter hors de l’eau, elle pourra aussi remplir plusieurs autres fonctions.

Protéger les poissons de leurs prédateur

Heron
Empêcher les poissons de sortir… mais aussi les prédateurs de rentrer ! Je pense en particulier aux hérons, et aux chats.

A la MAM l’année dernière, le bassin de base du système existait depuis plusieurs années sans histoires avant qu’on le transforme en aquaponie. Quelque jours avant mon arrivée, un héron avait trouvé le chemin du bassin (hors serre). En une journée, il avait fait un festin de  poissons rouges et seuls ceux qui avaient réussi à rester cachés sous une pierre avaient survécu.

Chez moi, le chat de la maison a laissé tranquille mes poissons pendant des années. Je l’ai pourtant pris la patte dans le sac récemment, en pleine dégustation d’une truite ptresque longue comme lui…

Protéger l’eau des bassins de l’excès de lumière

On en a déjà parlé plusieurs fois, l’excès de lumière sur les bassins à poissons est néfaste au bon fonctionnement du système d’aquaponie. L’eau est oxygénée et chargée en nutriments. Si on laisse en plus passer abondamment la lumière, les algues poussent en masse… au détriment de nos plantes potagères.

Différentes solutions de protection des poissons

J’ai testé un certain nombre de solution avant de trouver celle qui me convenait.

Le filet à oiseaux

filet-protection-poissons-1
J’ai d’abord utilisé du filet du type de ceux qu’on utilise pour protéger les cerisiers des oiseaux chapardeurs. Pas cher et facile à trouver. La maille est assez grosse (25mm environ). Les truitelles réussissaient parfois à sauter à travers une maille qui fait à peine le diamètre de leur corps ! En plus, ce filet ne protège pas du tout de la lumière.

Le petit grillage sur cadre bois

Un petit grillage (plastique, surtout pas de métal) sur cadre en bois léger a très bien fait l’affaire sur mon premier système. Pour des bassins de plus grande taille, c’est vite un peu plus lourd et pénible à manipuler.

filet-protection-poissons-2

Ma solution : un voile d’ombrage suspendu

J’utilise un filet, suspendu à la structure de la serre. Ce filet est un voile d’ombrage utilisé en maraîchage. J’ai inséré un sandow à la base qui se serre sur le bac à poissons. Pas forcément très esthétique, mais très pratique :

  • Très facile à démonter et remonter lors des phases d’entretien du bac à poisson
  • La maille ultra fine protège très efficacement les poissons
  • Le bassin est protégé de l’excès de lumière tout en laissant un éclairage diffus sécurisant pour les poissons

Simple et efficace, c’est ce type de petits trucs qui nous simplifient la vie et rendent notre système d’aquaponie florissant ! Vous avez d’autres astuces du même genre ? Des questions ? N’hésitez pas commenter ci-dessous !

Articles complémentaires

Pin It on Pinterest

Share This
X