Energivore ou pas l'aquaponie, on revient au moulin ?

Lorsque j’ai découvert l’aquaponie, j’étais très heureux de rencontrer un système permettant la production de protéines animales domestiques pour la consommation humaine. Même si j’ai aujourd’hui une alimentation très végétale, je ne me considère pas végétarien, et je souhaitais pouvoir augmenter ma résilience dans ce domaine par une part d’auto-production. Ce n’était à l’évidence pas pour utiliser un système energivore qui me rende encore moins résilient…

Nous avons des poules et le petit élevage pour les oeufs me va bien. Mais dès lors qu’il s’agit d’en tuer une pour la manger, là ça devient beaucoup plus difficile. Et le poulet familial a parfois un goût amer…. Le poisson par contre, est relativement facile et rapide à tuer. J’ai pratiqué la pêche (peu) et la chasse sous-marine et je suis beaucoup plus à l’aise avec ça. Même si on doit le respect au poisson et lui épargner toute souffrance inutile. Tout ça pour dire qu’il m’est beaucoup plus aisé d’élever des poissons que de la volaille pour une consommation de protéines animales auto-produites.

Tout allait pour le mieux, l’aquaponie allait satisfaire mes envies de résilience et mes envies de nourriture saine et organiques. Mais, horreur ! Un système aquaponique consomme de l’électricité, ce qui perturbe mes convictions écologiques. A mes yeux, le système perdait tout son attrait.

Alors je me suis livré à de petits calculs….

La consommation électrique de mon système aquaponique

Sur mon système qui comporte un bassin de 1000l pour les poissons, j’utilise une pompe de 58W, qui est branchée sur un programmateur 15 mn par heure. Pour complémenter l’aération dans le bassin à poisson et en cas de défaillance de la pompe, un aérateur de 4w est branché en permanence.

Cela revient à consommer 18,5 W en continu ou 0,444 kWh par jour.

Partant de là, quelques équivalence (les chiffres sont approximatifs, il s’agit d’ordre de grandeur) :

– le système me coûte 6,5 centimes d’euros par jour, soit 24 euros d’électricité par an au tarif actuel, taxes comprises (selon ma facture d’électricité de décembre).

– le système me coûte l’équivalent de 210 m parcourus en voiture par jour (selon le barème des impôts 2012 incluant amortissement de la voiture).

– en énergie grise pour la consommation d’énergie du système seulement, c’est l’équivalent de la consommation de 40 l d’essence par an (selon calculette ADEME)

En gros, si vous allez au marché en voiture une fois par semaine à plus d’un km et demie de chez vous pour vous fournir en légumes, vous avez déjà dépassé la consommation d’un système d’aquaponie à la maison…

Conclusion : energivore par rapport à quoi ?

L’aquaponie domestique n’est pas un système energivore et l’argument de faible consommation d’énergie pour la production de légumes et de poissons tient.

Je vous ai donné ici des ordres de grandeur à partir de mon système qui n’est pas optimisé. Il existe des stratégies pour minimiser la consommation d’énergie nécessaire, et on peut bien sûr parvenir à une production d’énergie renouvelable pour ces besoins, nous y reviendrons.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires ci dessous !

Recevoir notre guide gratuit sur l'aquaponie

ainsi que les mises à jour du blog


Bienvenue, à bientôt dans votre boite mail.

Pin It on Pinterest

Share This
X