Truite fario

La truite est un poisson très populaire dans les systèmes d’aquaponie en milieu tempéré, c’est surement parcequ’elle a plein de qualités !

Quelle truite ?

En France ou en Europe, on va couramment trouver majoritairement deux espèces. La truite Fario est l’espèce peuplant originellement des rivières pyrénéennes ou alpines. On trouve également la truite arc-en-ciel, importée d’Amérique. C’est cette dernière que l’on choisira plutôt pour notre système d’aquaponie. En effet, ele est élevée depuis de nombreuses années et a progressivenement été sélectionnée pour bien s’adapter à ces conditions de vie.

Ses besoins

Je dis souvent que la truite est une princesse. En effet, elle exige un très bonne qualité de l’eau dans laquelle elle vit. C’est en même temps une qualité car elle nous oblige à porter une attention particulière à bien garder notre système dans un état de santé impeccable.

La truite nécessite une eau très oxygénée. On fera donc particulièrement attention aux divers systèmes permettant d’intégrer de l’air à notre eau (“splashes”, pompes à air….)

Elle demande également une eau froide, idéalement entre 13 et 18°C. Elle commence à se sentir moins bien à 20°C, et meurt vers 24°C. Elle est capable également de supporter de l’eau très froide jusu’à 3°C, température à laquelle elle entre en “dormance” et ne mange plus du tout.

La truite est carnivore et peut être alimentée en granulés mais  aussi d’autre nourritures fortement protéinées, nous en reparlerons.

La première truite sortie de mon système d'aquaponie

Ses qualités

La truite a une croissance rapide, ce qui permet en aquaponie d’arriver à des poissons “à la taille de l’assiette” en moins d’un an. Elle est élevée depuis longtemps et dans de nombreuses piscicultures.  Elle a donc été sélectionnée pour l’élevage avec une tolérence à la densité, et une croissance rapide.

Elle a une chair très appréciée, riche en acide gras de bonne qualité. Elle peut être consommée entière, en filets, fumée… On peut la cuire à la poêle, au barbecue, en papillotte… De nombreuses possibilités et recettes dont je ne suis pas prêt de me lasser personellement !

truites arc-en-ciel

Comment s’y prendre

L’idéal est de commencer après l’été, dès que la température de l’eau est durablement passée sous la barre des 18°C. On va trouver un pisciculteur près de chez nous qui puisse nous fournir des truitelles d’un an (6-10cm). Elles seront rapidement intégrée au système et encore vives à ces températures. Quelques jours après l’introduction dans un système aquaponique bien oxygéné, elle mangeront déjà goulûment. C’est le meilleur indice qu’elles se sentent bien.

Granulés pour nourrir les truites

Pour les nourrir, vous pouvez vous approvisionner en granulés chez le pisciculteur qui vous aura fourni en alevins. Les granulés se conserveront très bien dans un endroit sec (un petit bidon étanche est idéal). On leur donnera environ 1% de leur poids corporel en aliment chaque jour. N’hésitez pas à demander une estimation de leur poids au pisciculteur ! Evitez au maximum les manipulations type pesée, elles sont dangeureuses pour la santé de vos poissons.

Les truites seront un excellent moyen de booster votre système aquaponique pour les cultures de mi-saison. Attention à ne pas mélanger des truitelles avec des truites adultes, elles se feraient inévitablement manger. La truite est un carnivore vorace qui mangera n’importe lequel de ses congénère dès qu’il est assez grand pour rentrer dans sa bouche.

Personnellement, j’introduis les truitelles en septembre-octobre, et je les élève jusqu’à l’arrivée des chaleurs. Je commence à prélever des truites portions début mai. A fin juin, on sort toutes les truites qui ont atteint environ 300g, on les vide et les congèle. J’ attend septembre avant de repartir pour un cycle.

Afin d’assurer une bonne croissance des plantes l’été, j’élève en complément dans un deuxième bassin une autre espèce de poissons qui préfère l’eau chaude….

 

N’hésitez pas à faire part de vos remarques et questions en commentaires ci-dessous. Et si cet article vous a plu, partagez-le autour de vous!

 

Projet d'autonomie domestique ou projet de production professionnel ? Réservez dès maintenant votre place pour nos prochaines formations !


 

Pin It on Pinterest

Share This

Recevoir notre guide gratuit sur l'aquaponie

ainsi que les mises à jour du blog


Bienvenue, à bientôt dans votre boite mail.

X