Contacter Grégory Biton

Merci de prendre contact ! Je reçois beaucoup d’e-mail, et le formulaire ci-dessous m’aidera à vous répondre efficacement.

**Notez bien que je ne répond pas aux questions techniques personnelles par e-mail. Les commentaires aux articles du blog sont là pour ça. Ainsi, la question et la réponse profitent à toute la communauté des lecteurs.

Pourquoi me contactez-vous ?

Degré d'urgence ?

Avez-vous besoin d'une réponse ?
Oui, SVPNon, c'est juste pour vous tenir au courant

Sujet

Votre message

Votre Prénom (requis)

Votre E-mail (requis)

Je m’appelle Grégory Biton, j’ai 38 ans, une femme et deux enfants. Je vis en France dans la région de Bordeaux.

En tant qu’ingénieur, j’ai travaillé ces onze dernières années dans l’industrie. Cette expérience m’a appris à mener des projets à bien, à emmener avec moi une équipe de gens motivés, et à aboutir à des objectifs satisfaisants.

Passionné par la recherche et curieux, j’adore aborder un problème ou un domaine que je ne connais pas et tenter de l’apprivoiser.

Ces dernières années, je vis mon retour à la nature. J’aborde ici mon parcours et ma démarche.

Pour les pressés, sautez directement à la conclusion ;-)

credit photo : Emilie Dubrul

Tristes constats

A l’occasion de la découverte du mouvement des villes en transition notamment, j’ai pu faire le constat de la fragilité de notre modèle de société et de sa péremption proche.

A mes yeux, notre système basé sur la croissance et notre mode de vie hyper gourmand en énergie et en ressource ne durera pas. La croissance à tout prix, l’individualisation (isolement?), ainsi que le déracinement vis-à vis de la nature nous ont poussé à toutes sortes d’excès. La recherche de satisfactions immédiates et la vue court terme nous ont perdus.

Ces divers constats ne doivent cependant pas nous mener à la dépression ou à la paralysie. D’autres approches existent mais sont malheureusement peu connues.

Quel nouveau modèle de société pouvons nous adopter et proposer à nos enfants ? Dans cette démarche, j’ai décidé de vous emmener avec moi du côté des solutions. Il est pour chacun d’entre nous temps de passer à l’action de poser des actes, des engagements envers nous-même. Je vous propose de vous accompagner sur le chemin de votre résilience.

Au début de mon chemin, l’habitat écologique.

J’ai décidé il y a quelques années de vivre dans une maison écologique ayant une empreinte minimum, sans sacrifier au confort et au bien-être. Je n’y connaissait rien mais ressentais ce besoin. De fil en aiguille je me suis pris de passion sur le sujet, et par des recherches,formations, et rencontres successives, j’en connais un rayon sur le sujet maintenant.

Ma petite famille et moi vivons aujourd’hui dans notre petite maison extrêmement bien isolée, peu consommatrice d’eau et d’électricité. Cette maison, nous l’avons entièrement auto-contruite et avec un budget moitié moins important que n’importe quelle maison standardisée et construite à la va-vite comme il en pousse partout. Nous avons également pu partager cette aventure avec d’autres et en inspirer certains. Nous avons pu conseiller et accompagner d’autres dans leur projet, les aider à identifier leurs besoins et les mettre en forme. Et j’y ai pris goût…

Notre maison en paille a fait au moins trois petits. Pourquoi pas cent ?

Une révélation : la permaculture

Il y a six ans, je suis tombé sur le concept de permaculture. Ce fut une révélation pour moi, et un tournant vers le sens. L’éthique générale et l’approche holistique de la permaculture m’ont séduit. Je tenais enfin un moyen de retrouver le sens et de m’ancrer à la nature, à mon écosystème.

De nombreuses pièces du puzzle se sont mises en place. J’ai cherché à appliquer les principes de la permaculture dans mon quotidien. Je me suis beaucoup documenté et me suis formé. Au fil de mes recherches, j’ai croisé une technique assez inédite : l’aquaponie.

Pragmatisme et efficacité : l’aquaponie

L’idée de se réapproprier sa production de nourriture peut paraître saugrenue. C’est cependant une des clés de la recherche de la résilience. Pour y parvenir, il nous faut tenir compte des contraintes qui nous entourent. La première est souvent l’espace disponible. L’aquaponie est le système le plus compact et efficace que je connaisse pour y parvenir.

J’ai pris la décision de créer ce blog après avoir passé des années à consulter des quantités invraisemblables de sites divers, de livres, de publications scientifiques, de blogs, et de forum sur les sujets qui me passionnent: la permaculture, l’aquaponie. Sur ces sujets, la majorité des ressources est en langue anglaise. Je souhaitais souvent partager telle belle idée, tel article ou conseiller la lecture de tel bouquin. Les amis auxquels je le proposais ont souvent décliné mon offre, trop difficile pour eux de lire l’anglais dans le texte.

J’ai plusieurs objectifs avec ce blog :

  • mettre à disposition des mes amis et à une plus large audience via le web, les résultats de mes recherches sur l’aquaponie, dans une version synthétisée et accessible à tous.
  • semer et répandre cette technique merveilleusement efficace qu’est l’aquaponie dès lors qu’il s’agit d’autoproduire une nourriture abondante, variée et saine.
  • vous faire la chronique des mes avancées et de mes échecs en la matière. En effet, je me suis lancé un défi personnel :

Mon défi personnel :

Rendre ma famille auto-suffisante en fruits, légumes et poissons sains d’ici deux ans, notamment grâce à l’aquaponie.

%

Pin It on Pinterest

Share This

Recevoir notre guide gratuit sur l'aquaponie

ainsi que les mises à jour du blog


Bienvenue, à bientôt dans votre boite mail.

X